05 mai 2007

De Jospin à Sarkozy ?

A la veille du deuxième tour, une partie de la gauche se prépare soit à s’entretuer soit à faire le bilan d’une campagne ratée et d’en tirer les leçons, alors qu’une autre continue courageusement d’y croire, il est intéressant d'analyser les causes de cette défaite annoncée. 

Dans l’hypothèse d’une victoire de Sarkozy, je souhaite simplement apporter le témoignage de quelqu’un qui a voté Jospin en 2002, qui a subit avec douleur son élimination au premier tour, et qui s’apprête à votre Sarkozy demain.

Je ne suis encarté nulle part, je me sens toujours d’une sensibilité de gauche ou de centre gauche, entre une social-démocratie, un social libéralisme ou même un centre droit, un modéré pragmatique qui regrette encore un Michel Rocard. J’aurais normalement du ou pu voter pour le PS cette fois-ci.  Je suis loin d’avoir une culture de partis, et un peu à la Bayrou je pense qu’il y a du bon dans chaque camp.

Je ne reviendrais pas sur les éléments qui font que Sarkozy m’a intéressé, ça volonté de faire, une sorte de courage politique. J’ai aussi suivi les primaires, bien que plutôt pro-DSK, je m’étais même inscrit sur le site de Ségolène pour participer aux débats participatifs. Et j’envisageais avec intérêt un ticket DSK-Ségo.

Mais voilà, après avoir lu le programme de l’UMP, j’ai cherché à voir la contre-proposition de gauche. En allant sur les sites des journaux de gauches, sur les blogs de gauches, à lire les commentaires des lecteurs de gauches on se retrouve submergé par ce discours de haine et de peur, de sarko-facho, de diabolisation. Evidemment, devant tant d’accusations, on se doit de se poser la question, serait-je passer à coté de tout cela, suis-je sur le point de voter pour Hitler ? J’ai creusé, je n’ai rien vu. Certes il y a le discours sur la pédophilie, mais j’en ai déjà parlé, je n’y vois rien de si horrible, quand on lit le texte. Alors on me dit qu’il ne faut pas lire littéralement qu’il faut le faire à la lueur des autres déclarations. Les autres ? Le ministère de l’immigration et de l’identité nationale ? Quoi de choquant ? Rien, sauf si on comprend « ministère de la déportation et de la purification ethnique » comme certains semblent le faire. Pourquoi y lire ça pour karshers et racailles, qui eux aussi dans leur contexte n’ont rien de choquant. Alors bien sûr, les énervements dans les coulisses de France 3, les livres « interdits » ça m’inquiète, mais cela reste de l’ordre des écoutes de l’élysée de Mittérand, pas de Hitler !

Alors voilà, j’ai voulu creuser au delà de l’anti-Sarkozisme, pour y retrouver des propositions réelles. J’ai regardé le débat, et je n’y ai rien trouvé, tout tourne autour de négociation des partenaires sociaux. Où est la sécurité sociale professionnelle ? Et pourtant une gauche qui retrouve le centre j’en ai rêvé depuis si longtemps. Que d’évolutions en si peu de temps, mais pourquoi oh pourquoi si tard ? Devrais-je voter Ségolène pour espérer poursuivre la mue de la gauche ? Au détriment de la France ? Non je ne peux pas.

Je cherche cette gauche qui m’avait plu, cette gauche imaginative, cette gauche qui ne ramène pas tout à la lutte des classes, cette gauche pragmatique qui propose des solutions, cette gauche de Rocard, Kouchner, DSK. Et je ne vois qu’une gauche haineuse, insultante, indigne à vomir dans sa diabolisation de l’autre. Une gauche messianique où l’incantation suffirait à tout résoudre. Cette gauche doit perdre ! En espérant que cette fois-ci elle profite de ses 5 ans pour se réformer réellement sans tentation de gauchisation, pour qu’enfin elle propose une vision nouvelle, pragmatique, et moderne.

Au premier tour, j’ai voté Bayrou pour laisser une chance à une alternative, au deuxième je voterais Sarkozy. Je tiens à dire à tous ceux qui ont manipulé ce discours de haine de Sarko-Facho, qu’ils ont perdu ma voix qui aurait pu revenir ou rester à gauche si j’avais pu y voir un contreprojet cohérent. Alors certains diront que le discours en a fait gagné d’autres.

Posté par etarcomed à 19:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur De Jospin à Sarkozy ?

    Tu as fait le bon choix. J'ai fais la même chose que toi. J'ai voté Bayrou au premier tour et Sarko au second. Ceux qui disent Sarko-facho pour la plupart sont des dieudo-lepenistes qui s'ignorent et qui sont manipulés par certains médias dont les leaders d'extrême gauche ont une forte influence.

    Il faudrait leur rappeler que Sarko est pour la régularisation des sans-papiers sous conditions et qu'il n'a plus régularisé que d'autres ministres de l'intérieur selon une militante d'RESF. Il est également en faveur du droit de vote des étranger à titre personnel. Voilà quelque chose que la gauche n'a pas fait sous Jospin et je pense que Sarko le fera.

    Je ne pouvais sûrement pas voté Ségo, trop réac, pas assez moderne dans en tant que féministe, et je ne voulais pas me taper encore plus de sociolo-communisme qui aurait pu dégrader la situation actuelle dans laquelle nous vivons. Heureusement, Sarko est président.

    Vive la France!

    Posté par Aurélien, 17 mai 2007 à 23:45 | | Répondre
Nouveau commentaire